Branche ferroviaire : le paritarisme de gestion en action - 30 juin 2017

UTP
30 juin 2017

Branche ferroviaire : le paritarisme de gestion en action

La commission paritaire nationale de l'emploi et de la formation (CPNE) de la branche ferroviaire élit Roland Fourneray à sa présidence et Anne Chaminade à sa vice-présidence. La CPNE arrête une première liste de formations éligibles au compte personnel de formation.

Après une réunion d’installation le 15 mars dernier, la commission paritaire  nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (CPNE) de la branche ferroviaire s’est tenue, pour la deuxième fois, le 28 juin.
À l'unanimité, les membres de la CPNE ont élu Roland Fourneray, représentant de la CGT des cheminots au sein du collège des organisations syndicales, en qualité de président et Anne Chaminade, représentante de l’Union des transports Publics et ferroviaires et chargée de la Coordination et des Projets Formation de la branche ferroviaire de SNCF, en qualité de vice-présidente.  
Lors de cette réunion, la CPNE a également adopté une première liste de 322 formations qualifiantes et diplômantes éligibles au compte personnel de formation. Lors des prochaines réunions de la CPNE, cette liste sera étoffée de nouvelles formations.

La construction de la branche ferroviaire 
La convention collective nationale de la branche ferroviaire détermine les conditions générales de travail et d’emploi des salariés des entreprises ayant pour activité principale : le transport ferroviaire de marchandises et/ou de voyageurs ;  la gestion, l’exploitation ou la maintenance d’infrastructures ferroviaires ; la maintenance, hors réparation, des matériels ferroviaires roulants et l’exercice des tâches et des fonctions de sécurité ferroviaire.

Après la signature et l’extension en 2016 des accords relatifs aux volets « dispositions générales » et « contrat de travail et organisation du travail » de la convention collective nationale de la branche ferroviaire, les partenaires sociaux ont négocié depuis fin 2016 le volet formation professionnelle de la future convention collective.  Un projet d’accord est actuellement soumis à la signature des organisations syndicales qui peuvent le signer jusqu’au 7 juillet prochain.
Les partenaires sociaux discuteront ensuite des classifications et des rémunérations, de la prévoyance et du droit syndical.  
L’objectif vise à aboutir, d’ici à deux ans, à une convention collective nationale ferroviaire moderne au bénéfice de l’ensemble des entreprises et de leurs 170 000 salariés, dans le respect des exigences de sécurité, de santé et de qualité de vie des personnels et de pérennité économique du secteur.

Contacts UTP
Claude Faucher, délégué général. Tél. : 01 48 74 73 67.
Benoît Juéry, directeur des Affaires sociales. Tél. : 01 48 74 73 24.
Dominique Fèvre, directrice Valorisation et Communication. Tél. : 01 48 74 73 46.

L'UTP. L'Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP) est l'organisation professionnelle regroupant les entreprises de transport public urbain, les entreprises de transports ferroviaires (voyageurs et fret) et les gestionnaires d'infrastructure ferroviaire en France. Elle représente la profession et défend les intérêts collectifs de ses adhérents auprès des institutions françaises et européennes. L'UTP représente plus de 180 entreprises de transport urbain et ferroviaire réparties sur le territoire français et incarne l'unité de la branche ferroviaire. ISO 26000 QualiOp

Télécharger le(s) document(s)